AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexionMembresGroupesMETEOSITE FFPM

Partagez | 
 

 COMPETITION: Durée, temps de pêche, zone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 55
Age : 58
Localisation : toulon
Date d'inscription : 19/10/2006

MessageSujet: COMPETITION: Durée, temps de pêche, zone   Dim 12 Nov - 0:31

RÈGLEMENT POUR LES COMPÉTITIONS DE PÊCHE AUX THONIDÉS
applicable en 2006


(Pêche à la traîne hauturière)

PARTIE II: COMPETITION



II - 1 Durée de la compétition

Elle doit figurer dans le règlement particulier élaboré par l'organisateur. Il est vivement conseillé de prévoir une journée ou une demi-journée d'accueil avant le début de la compétition.
Pour les concours titrés, elle ne pourra excéder 3 journées, le lundi réservé aux inscriptions et le samedi à la lecture du palmarès et à la distribution des prix.
Le remplacement d'une journée de pêche annulée pour cause de mauvais temps peut avoir lieu dans la mesure où le règlement particulier le prévoit.
Tout bateau engagé à la compétition doit obligatoirement participer à toutes les journées de pêche, sauf cas de force majeure (maladie du capitaine du bateau, panne de moteur, avarie) dûment constaté par le comité d'organisation. Dans le cas contraire, la disqualification sera prononcée par le jury.
Le temps minimum de compétition pour la validation d'une épreuve nationale sera de 55% de la durée prévue de l'épreuve.
Une compétition en parallèle avec une compétition nationale ou internationale pourra être demandée. Cette demande sera laissée à l'appréciation de la commission régionale qui statuera.

II - 2 Engagements

Les engagements, accompagnés de leur règlement, peuvent être faits par correspondance ou pris sur place auprès du club organisateur. En tout état de cause, ils cessent 24 heures avant l'heure du départ. Toute inscription parvenue après ce délai sera nulle.
Le montant de l'engagement concerne l'équipe complète. En 1995, le montant préconisé était de 110 € maximum. Pour les concours titrés, cette somme peut-être majorée d'une indemnité pour les arbitres fédéraux. Ce montant sera réexaminé au cours des assemblées générales annuelles de la Fédération.
Les bateaux participant aux Championnats, Coupes nationales doivent s’inscrire obligatoirement pour toutes les manches de l’épreuve.
Si le club organisateur annule une manche de l’épreuve, alors il doit rembourser le bateau de la part inscription correspondant à la manche annulée.

Chaque capitaine d'équipe doit remplir consciencieusement le "Bulletin d'inscription" obligatoire en mentionnant le nom, prénom, numéro de licence et club d'appartenance de chaque équipier. Il devra présenter les licences de son équipe à toute demande des organisateurs ou des arbitres fédéraux afin qu'ils puissent vérifier que le certificat médical est en règle.
De plus, par la signature du "Bulletin d'inscription", le capitaine s'engage sur l'honneur pour son équipe.
Le comité d'organisation tiendra le présent règlement à disposition, pour consultation, par les capitaines qui en feront la demande.
Tout adhérent à la FFPM, licencié "Pêche au gros" est en droit de s'engager sauf réserve ou condition figurant au règlement particulier de la compétition fait par le club organisateur.

II - 3 Composition des équipes

Chaque équipe pourra être constituée d'un maximum de 5 pêcheurs et d'un minimum de 2, le capitaine y compris. Tous les équipiers doivent être en possession de licence "pêche au gros" en cours de validité. Au minimum, deux mêmes pêcheurs par équipe devront participer à la totalité de l'épreuve.
L’âge minimum requis pour les Jeunes pour être intégrés dans une équipe est de 10 ans, révolu. Ils doivent être en possession d’une licence Thonidés.
Pour des raisons de responsabilité et d'assurance fédérale, il est obligatoire que toutes les personnes embarquées à bord des bateaux engagés, soient licenciées à la FFPM dans les concours internationaux et nationaux.
Chaque équipe engagée dans une épreuve internationale FIPS/M ne pourra être modifiée au cours de l'épreuve. Toutefois, si un des équipiers, pour des raisons majeures (accident, maladie etc...) venait à devoir interrompre sa participation, un équipier de remplacement pourrait être admis à condition qu'il est formulé une demande auprès du jury désigné avant l'épreuve. Tous les certificats justificatifs devront être fournis à celui-ci.
La décision du jury d'accepter ou de refuser cet équipier de remplacement sera sans appel.

II - 4 Contrôle

Le contrôle en mer est assuré conformément à l'article I - 5 par un (ou plusieurs) bateau (x) -contrôle désigné(s) avant le départ de la compétition. Le bateau contrôle aura pour indicatif radio : "CONTRÔLE", suivi d'un numéro d'ordre s'il y a lieu.
Le contrôle à terre est assuré par des membres du comité d'organisation.
Le contrôle à terre assure une veille permanente sur le canal VHF prévu, 30 mn avant le départ en pêche, jusqu'à l'arrivée du dernier bateau rentrant.
Chaque bateau est tenu de signaler au contrôle à terre :
* Son arrivée au port après la fin de l'épreuve.
* Tout incident lui survenant pendant la navigation.
* Tout incident dont il est témoin pendant la navigation.
* Tout ce qui peut présenter un danger pour la navigation.

Le comité d'organisation répercutera aux autorités compétentes les incidents signalés par les bateaux.

II - 5 Radio

Le canal VHF retenu pour la durée de la compétition sera précisé soit dans la brochure d'information, soit 24 heures avant le départ de l'épreuve. Il sera pris parmi les canaux affectés aux liaisons "bateau à bateau". Ce canal est réservé aux communications propres à la compétition. Tous les bateaux doivent le veiller en permanence.
Les communications privées auront lieu sur un autre canal à l'initiative des intéressés. Il est rappelé que, selon la réglementation concernant l'utilisation des ondes radioélectriques, les communications doivent être les plus brèves possible.
Pour des raisons de sécurité, il est conseillé et recommandé d'être en double veille sur le canal 16.

II - 6 Bateau

Par mesure de sécurité, avant chaque départ d'animation ou de compétition, les bateaux devront remettre à l'organisateur, la liste de toutes les personnes à bord. Les bateaux ne partant pas du port organisateur devront la transmettre par fax à l'organisateur ainsi que le nom de leur port de départ, au plus tard la veille du départ avant 19 heures.
Tout bateau engagé doit être en état de navigation et avoir à son bord l'armement et le matériel de sécurité réglementaires correspondant à sa catégorie de navigation. Le capitaine s'engage à ne pas sortir des limites de la catégorie à laquelle le navire est autorisé à naviguer, et est responsable de toute infraction aux règlements qu'il pourrait commettre.
Tous les concurrents participent à l'épreuve sous leur entière responsabilité, à tous les niveaux.
Il doit prendre connaissance du bulletin météo avant le départ d'une journée de pêche.
Le capitaine prend la responsabilité d'apprécier à tout moment à partir du départ, sa propre compétence, celle de son équipe et la capacité de son navire à faire face à toutes les situations qui pourront se présenter et prendre toute décision qui s'imposerait. Le bateau doit être assuré par son propriétaire pour ses propres risques et ceux occasionnés aux tiers en responsabilité civile ainsi que pour les personnes embarquées.
Il doit obligatoirement être équipé d'un poste émetteur-récepteur de radio VHF et d'un matériel électronique (Loran ou GPS) lui permettant de donner ses coordonnées exactes.
Il doit arborer son pavillon de nationalité frappé du sigle FFPM. Ce dernier point ne s'applique qu'aux bateaux battant pavillon français. Il doit porter à bâbord et à tribord, de façon apparente, les numéros fédéraux de pêche (dimension des plaques : 50 x 70).
Pour le Championnat de France, le comité d'organisation fournira, à chaque bateau engagé, une plaque d'identification de 50 cm x 70 cm qui sera apposée à plat sur les superstructures du bateau afin d'être visible depuis un aéronef. Le numéro porté sur cette plaque sera celui de l'ordre d'inscription. Cette plaque d'identification est totalement indépendante des panneaux portant les numéros de pêche fédéraux.
Les plaques d'immatriculation sont personnelles au navire et ne peuvent en aucun cas être prêtées à un autre navire.
Dérogation pour panne : dans ce seul cas et sur attestation des arbitres fédéraux et du capitaine, les plaques d'immatriculation pourront être transférées à bord d'un autre navire à condition que le propriétaire des plaques soit à bord. Ce transfert ne peut être effectué qu'avant le départ de l'épreuve et après accord du club organisateur.
Un contrôle des équipements de pêche de chaque bateau sera effectué par le comité d'organisation à la réception des bateaux et fera l'objet d'une fiche signée par le capitaine.

II - 7 Emplacements à quai

Tous les bateaux engagés doivent obligatoirement occuper les emplacements qui leur ont été attribués dans le cadre de la compétition et pour sa durée.
Aucune dérogation ne sera admise. Le non-respect de cette clause entraîne la disqualification systématique sans intervention du jury.

II - 8 Matériel (conformément aux recommandations de l’IGFA)

La résistance du fil ne peut en aucun cas excéder 50 lbs. Elle sera de 30 lbs pour les épreuves nationales.
Le maximum de cannes autorisées en action de pêche est limité à 5 cannes (5 cannes seulement seront autorisées à bord, ni canne, ni moulinet de secours).
L'usage du fauteuil, du harnais et du baudrier est autorisé de même que celui des tangons destinés à écarter les lignes du bateau, qu'ils soient aériens ou sous-marins.
Les leurres et hameçons multiples sont autorisés conformément aux spécifications édictées par l'I.G.F.A.. Donc les leurres type "rapala" sont autorisés qu'ils soient équipés de 2 hameçons doubles ou triples.
Lorsque deux lignes de forces différentes sont mises bout à bout, la résistance à considérer est celle de la plus forte résistance, indépendamment du bas de ligne.
Le bas de ligne est limité à 30ft (9,14 mètres). Dans le cas où une double ligne est utilisée, la longueur totale de la double ligne et du bas de ligne ne doit pas excéder 40 ft (12,19 m).
Pour une résistance inférieure à 20 lbs (10 kilos), il se limitera à 15 pieds (4,57 mètres), la longueur de la double ligne et du bas de ligne ensemble ne devra pas dépasser 20 pieds (6,1 mètres).

II - 9 Mode de pêche

Le mode de pêche pratiqué est la pêche à la traîne avec leurres. La pêche en dérive ou à l'arrêt sont interdites.

II - 10 Temps de pêche

Le concours peut débuter à zéro heure locale, départ d'un port affilié à la FFPM, amarres à quai.
L'arrêt de pêche en mer est fixé par le club organisateur. Dès l'arrêt du concours, les cannes devront être retirées des plats-bords (chaque club organisateur pourra adopter l'heure de départ et d'arrivée en fonction des marées).
Tout bateau surpris après l'arrêt de pêche avec une canne à poste, sur le plat-bord, que la ligne soit à l'eau ou pas, se verra disqualifié. Cette mesure élimine toute réclamation possible de la part d'un autre concurrent, compte tenu de la difficulté de juger à distance, si une ligne est à l'eau ou pas.
Important : à titre d'information, une annonce de fin de concours sera diffusée un quart d'heure avant l'heure limite, soit par un sémaphore, soit par un bateau contrôle. L'épreuve terminée, une liste d'appel des bateaux sera annoncée par le sémaphore sur le canal de la compétition. En suivant, le sémaphore ou le bateau contrôle demanderont aux concurrents d'annoncer leurs prises. En cas de non réponse, un nouvel appel sera lancé. Les bateaux ne répondant pas à ce deuxième appel, sans raison valable, seront automatiquement éliminés.
Au cas où le canal indiqué par le club 24 heures avant l'épreuve, ne répondrait pas, il est conseillé aux concurrents de lancer un appel au sémaphore ou au bateau contrôle désigné par le club organisateur, sur le canal 16 en respectant, bien entendu, les règles prioritaires qui régissent ce canal.

II - 11 Zone de pêche

Le comité d'organisation définira une zone de pêche matérialisée sur une carte marine par un triangle ou un quadrilatère précis dont les points extrêmes portent les coordonnées exactes (cf. exemple en "CNPT - G - Annexe 2"). Une reproduction de l'extrait de carte portant la zone de pêche sera remise, par le comité d'organisation, à chaque capitaine. Cette zone de pêche sera délimitée par le club organisateur (60 milles maximum en latitude pour la Méditerranée). La zone de pêche sera fermée au sud par une distance de 60 miles à partir du point le plus au sud de la zone. Il faut comprendre pour la largeur soixante miles du bateau, modulables selon la météo ou les bancs de poissons : Est Ouest du port organisateur.
Cette zone ne pourra être modifiée en aucun cas.
Tout bateau pêchant en dehors de cette zone sera disqualifié pour la journée. Ses prises éventuelles, malgré leur disqualification, resteront la propriété de la FFPM.
Les clubs organisateurs de compétitions diffuseront à leur instance fédérale les infractions constatées et les sanctions prises.
En cas de récidive en cours de saison, l'exclusion de la compétition sera prononcée par le comité d'organisation où se déroule cette nouvelle infraction. Des sanctions pourront être prises au niveau fédéral.

II - 12 Déroute et panne - Arrivée hors du port de pesée

L'heure limite d'entrée au port, entre les feux réglementaires, est fixée par le règlement particulier du concours. Tout bateau qui ne peut entrer au port dans les temps ou qui se déroute pour n'importe quelle raison, doit aviser le club organisateur, par l'intermédiaire, soit d'un sémaphore, soit de la station radio la plus proche.
En cas de panne du bateau, constatée par l'arbitre fédéral, l'arbitre fédéral accompagné d'un pêcheur du "team" en panne, pourront être transférés, avec leurs prises, à bord d'un bateau. Le navire ayant porté assistance au navire en panne sera crédité du temps perdu, certifié par les arbitres des deux bateaux.
Attention : ne sera considéré en panne, qu'un bateau incapable de manoeuvrer ou de se déplacer par ses moyens.
Dans le cas où le bateau ne rentre pas au port où la pesée est effectuée (“port organisateur”), il doit prévenir l’organisateur sous peine de pénalité (avertissement).


III - CLASSEMENT-POISSONS HOMOLOGUES-CHARTERS



VOIR PARTIE III


http://arbitre-ffpm.superforum.fr/viewtopic.forum?p=12#12

Nota : à l'exception des paragraphes cités ci-dessus, l'ensemble des spécifications de pêche est celle établie par l'I.G.F.A. (INTERNATIONAL GAME FISH ASSOCIATION EUROPEAN DELEGATION)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arbitre-ffpm.superforum.fr
 
COMPETITION: Durée, temps de pêche, zone
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les bons vieux 2 temps ...
» [Colle] La falco tempo unlimited et le "Booster"
» Coyote et positionnement du gouvernement "zones dangereuses"
» Question technique Piston 2 temps
» Un saut ordinaire en Wingsuit.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Compétition sportive de pêche en Mer :: PÊCHE AUX THONIDES :: ORGANISATION DES COMPETITIONS-
Sauter vers: